Acheter le n° 140 en PDF

Acheter VVMAC THÉMATIQUES
8 NOUVEAUX NUMÉROS
Uniquement en PDF
Disponible à l'unité,
en pack de 3 ou de 8

Offrez un abonnement en cadeau

 

 

 
 
 
   
 
 

 

• Vous, vos matériels et votre iCloud Drive.
• Osez le format HEVC pour vos vidéos !
• Histoires de compte et de session.
• 4 outils Mac pour créer, annoter et gérer des copies d’écran « pros".
et nos nombreux autres articles, nos astuces et de solutions du mois, les sélections et les prises en main d'applications,sans oublier nos pages de pas à pas pratiques…


 

 

Vous et Votre Mac #140
Dans les kiosques depuis
le 23 décembre 2017

 

 

Feuilletez l'aperçu du magazine




 

Découvrez le sommaire détaillé du magazine



Consulter le sommaire détaillé

À PROPOS DE…
Quand vous me lirez, l’iMac Pro sera sans doute sorti. Cette machine, hors de portée de bourse de la plupart des utilisateurs Mac, n’est cependant pas anecdotique. Au contraire, elle marque peut-être le tout début d’une nouvelle génération de Mac. Comme ce fut le cas de l’adoption, au tournant des années 2000, des processeurs Intel. Certes, l’annonce n’ayant pas eu lieu au moment où j’écris, nous n’en savons pas encore grand-chose, mais des « renifleurs de code » ont découvert suffisamment d’éléments pour nous laisser penser que l’iMac Pro aura une caractéristique inédite, en plus de performances inégalées chez Apple, à ce jour.
L’iMac Pro embarque sans doute un processeur ARM Apple, un A10 Fusion. La puce ARM T1 des derniers MacBook Pro à TouchBar n’a qu’une fonction secondaire : gérer la barre tactile dont ces portables sont équipés, ainsi que TouchID. Le A10 Fusion de l’iMac Pro aurait un rôle beaucoup plus important. Il se pourrait qu’il contrôle totalement la phase de démarrage de la machine. L’iMac Pro pourrait donc être le premier Mac à démarrer sous une version spécifique d’iOS, connue sous le nom de BridgeOS, avant que de passer la main à macOS au dernier moment. Certes, aujourd’hui déjà, macOS ne se lance pas dès que l’électricité innerve les entrailles du Mac. Mais sur l’iMac Pro son « activation » serait encore plus « tardive » dans le processus.
On peut imaginer que, dans de futurs modèles, un tout nouveau Mac mini et un Mac Pro repensé de fond en comble, tous les deux attendus enfin pour 2018, Apple aille plus loin encore dans l’intégration de puces ARM, ne conservant le processeur Intel « que » pour permettre aux applications macOS actuelles de fonctionner comme si de rien n’était. Par le passé, Apple a démontré une grande maîtrise des transitions matérielle et système. Une compétence de pointe qui ne s’est sans doute pas perdue, sans doute même patiemment entretenue dans le secret des laboratoires de Cupertino.
La nouvelle année 2018 s’annonce des plus intéressantes !
En attendant, l’équipe de VVMac et moi-même vous souhaitons une bonne fin d’année 2017, de très bonnes fêtes, et nous vous présentons nos meilleurs vœux pour l’an qui vient. Prochain rendez-vous, fin janvier 2018 !
Bernard Le Du